Can you handle this ? ► sun hyun
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Partagez | 

 Can you handle this ? ► sun hyun


poster un nouveau sujet répondre au sujet


avatar
HUNTER

 here since : 26/01/2016
 avatar : Kim Jin Hwan; ikon
 bitchtalk : 30
 points rp : 8
 âge : 22
 mood : excited
 lovemeter : 404 not found
 rôle : hunter
 weapon : marteau maggle
 happy hour :




MessageSujet: Can you handle this ? ► sun hyun   29.01.16 18:33

i need to be sure
ft. sun hyun



Demain. La décision avait été prise et lui avait été communiquée. Que ce soit demain, le surlendemain ou dans un mois, il y avait une chose que hyuk jae devait faire à tout prix avant de partir. Ce n'était pas tant l'expédition qui le travaillait, mais plus son binôme. Il n'y avait personne ici qu'il détestait, loin de là, mais il pensait devoir prendre des précautions avec certains plus que d'autres et ce pour des raisons diverses et variées. Oui, il fallait vraiment qu'il trouve sun hyun pour lui parler. Pour mettre les choses au clair. Pour qu'ils soient sur la même longueur d'onde. Anxieux, il faisait de grandes enjambées pour le retrouver avant de partir. Même en faisant son maximum pour aller vite, ses petites jambes ne lui permettait pas d'aller au delà d'une certaine vitesse. Le voir se dépêcher ainsi devait en faire rire plus d'un, rendant la scène plus mignonne qu'autre chose … Jae commençait à en avoir l'habitude. Peu importe à quel point il essayait, pas moyen d'avoir l'air d'un homme viril. Cet adjectif était collé sur son front, et il ne pourrait rien faire pour l'en dégager : mignon. Mais là n'était pas le problème, il fallait bien avouer que c'était même le cadet de ses soucis. Les sourcils froncés et la démarche assurée, il continuait à explorer le camp à la recherche de sun hyun qui avait visiblement décidé de jouer à cache-cache avec lui. Et ce n'était pas le meilleur moment pour ça. Trop impatient de nature, il lâcha vite l'affaire en solitaire et questionna d'autres survivants. Sait-on jamais, qu'ils aient vu la tête du brun quelque part. Au moins cette fois la chance était avec lui. Du côté de l'école qu'on lui avait dit, alors il y était allé. Il avait cherché autour, dedans, dans les salles, partout. Aucune trace de Sun Hyun. Dans un soupire agacé il continua de fouiller le camp. Il était décidé à ne pas s'arrêter sans avoir eu cette discussion avec lui. Après tout, il n'avait que ça à faire donc même si ça l’agaçait, il ne perdait pas trop son temps.Après de longues minutes il finit enfin par l'apercevoir au loin, assis sur un banc, tranquillement. Jae pesta sur le moment. Il était là, à prendre l'air, sans soucis, alors que l'autre le cherchait depuis déjà bien trop longtemps. Il fallait aussi dire qu'il avait été idiot de suivre aveuglément un vague conseil qui lui avait été donné. Peu importe. Il ralenti son allure pour arriver à la hauteur du brun et s'assit à côté de lui en silence. Il détestait parler pour ne rien dire, et dans le cas présent il n'avait qu'un seule question qui lui brûlait les lèvres. Mais était-ce bien judicieux de la lancer comme ça ? Sans préavis ? Déjà Jae attendit de reprendre un peu mieux son souffle avant de tourner son visage vers le plus jeune et de planter son regard dans le sien. Sérieux mais pas agressif. « Comment ça va ? » Il ne savait pas si Sun Hyun avait été prévenu qu'il partait avec Jae en expédition le lendemain. Et s'il en avait été informé, il ne savait pas ce qu'il en pensait. Le plus petit était pensif, réfléchissant à toutes les éventualités. Sun Hyun n'était pas un garçon comme tous les autres ici. Il avait sa propre façon de penser, et il fallait dire que ce n'était pas des pensées bien banales. Il n'avait qu'une peur : que Sun Hyun flanche, là-bas, dehors. Si c'était le cas, alors Jae se retrouverait seul, et pour peu que la situation se complique c'était la fin. Le contexte actuel n'était pas le meilleur, mais Jae n'avait pas encore tiré un trait sur son désir de vivre un jour de plus, et il refusait de tomber à cause de l'erreur d'un autre. Sa fierté vous savez … « T'es au courant pour demain ? » Il ne voulait pas rentrer dans le vif du sujet directement, mais il était compliqué de s'inventer un tact inouïe du jour au lendemain. Sun Hyun devait bien savoir que quand son aîné avait quelque chose à dire, il le disait, peu importe l'effet que ça produisait chez son vis-à-vis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
SOLDIER

 here since : 24/01/2016
 avatar : Park Chan Yeol
 bitchtalk : 34
 points rp : 8
 mood : Today is a good day to die
 lovemeter : in love with lady death and all her friends
 rôle : Soldier
 happy hour :


MessageSujet: Re: Can you handle this ? ► sun hyun   29.01.16 20:15



trust me buddy

C’était une journée morose, interminable. Un vent froid mordait ses joues, soulevait paresseusement les mèches sombres du front de Sun Hyun. Assit bien droit sur un banc isolé, face à l’école désertée de ses habituelles âmes ingénues, il observait avec lassitude la monotonie du paysage. Entre ses doigts blanchis par le gel il serrait un petit morceau de papier sur lequel était griffonné une date et une heure, ainsi qu’un prénom qui ne lui était pas inconnu. Demain, il avait été assigné à une sortie extra-muros. Pour lui, c’était toujours des moments pénibles. Il ne supportait certes pas de rester enfermé dans le camp, mais chaque sortie n’apportait que son lot de désillusion et d’horreur. Avec le temps, il s’habituait au sang et aux chairs pourries qu’il matraquait fébrilement et mécaniquement avec son tube tordu. En revanche, il ne parvenait pas à tolérer le silence qui régnait hors des murs. Il avait peur, peur de la mort qui le guettait tapie dans la boue, cette mort qu’il ne pouvait pas prévoir, qu’il imaginait douloureuse. Pire encore, il craignait de ne pas succomber, de devenir l’une de ces créatures. Cette idée lui était insupportable. Pour cette raison, chaque annonce d’expédition faisait naitre en lui un mélange d’espoir et de crainte. Maudissant sa condition de survivant, il priait pour ne pas en revenir, mais d’un autre côté, l’incertitude du trépas qui l’y attendait le pétrifiait. C’était probablement pour cette raison qu’à chaque attaque, il finissait toujours à lutter presque automatiquement, dans un instinct désespéré de survie plus fort encore que toutes pensées morbides.
Ce jour-là, il songeait à ce qu’il pourrait faire maintenant. Il n’avait pas envie de jouer, ni de mourir. Même si la journée demeurait grise et glacial, même si la perspective de sortir le lendemain le terrorisait plus qu’il n’aurait su l’admettre, son corps n’obéissait pas à ses pensées, il restait vissé sur ce banc, à attendre. Sun Hyun laissait ses pensées divaguer au fil des secondes. Il songeait à cette mort exubérante qui se soulevait derrière les remparts du camp, gémissant, blafarde, guettant qu’un groupe d’intrépides ne viennent fouler ses terres pour leur arracher leur dernier souffle. Il se demandait comment il avait pu en arriver là, pourquoi lui, en était arriver à vivre quand tant d’autres, bien plus désireux que lui de poursuivre leur existence, avaient péris sous les fièvres de ce virus. C’était injuste, bien trop injuste et incompréhensible, mais il était prêt à s’y plier, il était bien trop pragmatique pour se révolter face au destin.

Adossé à son banc, les mains serrant nerveusement ses genoux amaigris, il gardait les yeux perdus dans le vague, écoutant les pas qui se rapprochaient, clairement discernable dans le silence ambiant. Il savait qui venait à sa rencontre, ça n’était pas difficile de le deviner, et d’ailleurs, il reconnu facilement sa silhouette du coin de l’œil. Cette même personne avait son nom griffonné en lettres latines sur le papier qu’il avait délibérément froissé. Oh. Hyuk. Jae. Il articula en pensée le prénom de son camarade tandis que celui-ci s’installait sans mot dire à la place vacante à ses côtés. Le plus jeune ne dit rien, il ne prit pas non plus la peine de lui adresser un regard, trop concentré à fixer le vide, l’air gris et immobile. Il écoutait la respiration de son ainé, cherchait à deviner, par sa position, la tension de ses muscles, à quoi il pouvait penser maintenant. Pour quelle raison venait-il à sa rencontre ? Sun Hyun n’était pas doué pour lire en les autres humains. Il ne parvint pas à discerner quoi que ce soit chez son compagnon.

« Comment ça va ? » Finit-il par demander d’un ton étrangement condescendant, qui ne lui ressemblait pas tellement. Le Hyuk Jae que connaissait le cadet était en général plus direct. Il n’avait jamais eu d’affinité particulière avec lui, aussi se doutait-il qu’il n’était pas ici sans raison. Il aurait pensé qu’il énoncerait plus directement la raison de sa venue jusqu’ici. Malgré cela, il passa outre le comportement inhabituel, et ne prit pour autant pas la peine de répondre. Quoi qu’on puisse penser, Sun Hyun allait toujours bien. « T'es au courant pour demain ? » Le brun acquiesça lentement, croyant soudain comprendre pourquoi Hyuk Jae était ici. Enfin, il daigna pivoter pour regarder son interlocuteur qu’il gratifia d’un large sourire. Il déplia soigneusement le papier qu’il avait chiffonné et l’agita en direction de son collègue. « Ouais. Tu es venu me demander si j’avais l’intention de me foutre en l’air au milieu de l’expédition ? »

_________________




With my old guitar, I’ll take all the confessions I couldn’t say, all the things I swallowed inside and tell you right now as if I made it into a song. Just listen, I’ll sing for you.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
HUNTER

 here since : 26/01/2016
 avatar : Kim Jin Hwan; ikon
 bitchtalk : 30
 points rp : 8
 âge : 22
 mood : excited
 lovemeter : 404 not found
 rôle : hunter
 weapon : marteau maggle
 happy hour :




MessageSujet: Re: Can you handle this ? ► sun hyun   29.01.16 22:33

i need to be sure
ft. sun hyun



Plus il le cherchait, plus il avait le temps de cogiter sur ce que pourrait donner leur excursion au delà des murs. Et dieu sait que l'imagination est souvent bien trop forte, dangereuse, et plus redoutable que la réalité elle-même. Même si dans un contexte de la fin de l'humanité il était compliqué de faire plus dur que la réalité, Jae avait une imagination assez débordante pour rendre ça possible. Et il n'aimait pas ça. Il n'aimait pas ça du tout. Tout le monde pouvait craquer, un jour ou l'autre, bien sûr. Tout le monde a aussi ses moments de faiblesse. Les gens ici sont humains, et c'est bien ça qui les différencie du reste du monde, mais ils devaient tous être responsables les uns envers les autres, les uns pour les autres. Et si Sun Hyun flanchait ? Le trouver là, sur ce banc, englouti dans ses pensées ne rassura pas le plus vieux. Loin de là. Ayant vaguement connaissance du personnage à qui il avait affaire, ses pensées pouvaient être des plus suicidaires. Et s'il le faisait chuter avec lui ? Jae n'était pas prêt à mourir, il n'était pas assez rongé par le malheur, il n'avait pas encore assez vécu. Il voulait vivre, même dans ces conditions. C'est donc agacé par ses recherches et ses propres réflexions qu'il se fit une place aux côtés du brun pour s'enquérir de son état. Maintenant par où commencer ? Il ne voulait pas attaquer directement, ils n'étaient pas assez proches, pas assez familiers. Le temps de reprendre sa respiration, il réfléchissait à ce qu'il pouvait lui dire sans que l'autre ne lève les yeux vers lui non plus. Voilà une bonne ambiance qui venait de s'installer avec Jae fit le grand saut et lui demanda comment il allait. Pas de réponse. Il enchaîna pour savoir s'il était courant qu'ils sortaient tous les deux le lendemain. Il le regarda bouger sa tête, toujours sans bouger les lèvres. Super. Un bavard. Au moins il aurait le calme dehors, ce n'était peut être pas plus mal. Sortir ne voulait pas dire faire copain copine après tout, Jae ne le prenait pas si mal que ça. En revanche il fut un peu moins enthousiaste de la suite. La façon dont il le regardait ne lui plaisait pas des masses. Il n'était pas venu le voir pour se faire prendre pour un abruti et Sun Hyun devait bien être au courant qu'il avait plus ou moins une réputation. C'était comme faire remarquer à Hyuk Jae qu'il était petit, c'était un fait, que ça lui plaise ou non. Il fronça légèrement les sourcils mais garda toujours son ton calme et doux. « Juste savoir comment tu le sentais. » Il ne voyait pas où était le mal là-dedans, surtout qu'au fond le plus jeune ne devait pas vraiment savoir qu'il avait peur de mourir. D'un geste rapide et assuré il attrapa le papier qui lui secouait Sun Hyun sous le nez pour le lire rapidement. De toute évidence, il n'y avait pas beaucoup à lire. Au moins le ton était donné, Jae n'aurait pas besoin de faire l'informateur, juste de savoir comment tout cela allait se dérouler. S'il avait été plus diplomate il aurait fait de belles phrases longues et pompeuses pour que ça se passe au mieux entre eux,mais encore une fois, à quoi bon ? « Je veux pas crever demain. » Ces paroles n'avaient pas été dites sur un ton craintif, ou avec une peur bleue luisant dans le fond de ses yeux. Non. Il regardait Sun Hyun, déterminé, ferme. Si ce n'était pas pour sa taille, il aurait presque eu la carrure d'un leader … Mais bon, on ne refait pas le monde. « Et je veux pas d'une mort de plus sur la conscience. » Il s'en était immédiatement voulu d'avoir ajouter ce « de plus », lâchant ainsi un bout de sa vie privée qui n'avait pas grand chose à faire là. Mais le mal était fait. Il ne lâchait pas le brun des yeux pour être sûr et certain que le message était passé et que non seulement il ne tolérerait pas que Sun Hyun foute leur mission en l'air, mais il ne le laisserait pas non plus libre de ses mouvements. Ils allaient tous les deux rentrer sains et saufs au camps après leur excursions. Pas de détours. Pas de pertes humaines. Pas de pertes tout court.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
SOLDIER

 here since : 24/01/2016
 avatar : Park Chan Yeol
 bitchtalk : 34
 points rp : 8
 mood : Today is a good day to die
 lovemeter : in love with lady death and all her friends
 rôle : Soldier
 happy hour :


MessageSujet: Re: Can you handle this ? ► sun hyun   30.01.16 10:53



trust me buddy

La réputation de Sun Hyun le précédait généralement où qu’il aille entre ces murs. Nombreux étaient les survivants à avoir entendu parler du garçon qui surplombait régulièrement le camp, perché sur les toits, comme prêt à sauter. Puisque les armes étaient interdite ici, le jeune homme avait du redoubler d’inventivité pour parvenir à ses fins, et pourtant, malgré toutes ces tentatives remarquées, il était encore là, assis sur son banc. Il y avait bien sûr une raison à cela. Il n’avait pas peur, il n’était pas lâche. Il était simplement sauvé, à chaque fois.  Qu’importait l’opinion de ces camarades. Il savait que beaucoup n’était pas à l’aise à l’idée de sortir des remparts en sa compagnie, ils couraient après tout le risque qu’il abandonne en cours de route et ne les laisses seul à la merci des rôdeurs. Il n’avait pas besoin de leur confiance, dans les conditions actuelles, il n’estimait pas devoir quoi que ce soit à l’humanité, si ce n’est de ne pas précipiter la mort de quelqu’un qui ne le désirait pas. Une pacte tacite avec sa morale, une fuite face aux remords qu’il ne pourrait pas supporter.

Comme l’autre réitérait sa question, il se décida à lui répondre.  « Je me sens bien merci. » Sun Hyun comprenait les craintes de son futur partenaire. Les sorties extra-muros étaient toujours des évènements stressant, et il n’était pas rare qu’elles tournent mal. Il était impossible de prévoir ce qu’il allait se dérouler derrière les remparts du camp, et chaque départ s’apparentait à un adieu. Même pour lui qui n’avait pas peur de mourir, cette souffrance environnante, les palpitations constantes et incontrôlable de son cœur lui rappelait sans cesse qu’au delà des murs, la peur incontrôlable le guettait. Sa vie ne lui appartenait plus, il devenait une proie, une cible. C’était à ses yeux le pire des sentiments. La terreur incommensurable de se voir mourir à chaque seconde qui s’écoule, à chaque bruit qui résonne. Hyuk Jae cherchait sûrement à s’assurer qu’il pouvait croire en lui pour tout faire pour que l’expédition se déroule bien. Après tout c’était son rôle de soldat que d’assurer ses arrières. Ce dernier s’empara du papier qu’il tenait pour lire ce qui y avait été griffonné. Le brun se tortilla sur la surface glacial et anguleuse du banc, en quête d’un peu de confort.

« Je veux pas crever demain. »  Sun Hyun soutint le regard de son ainé, admirant résolution à poursuivre son existence dans ce monde pourrissant. Il ne pouvait pas prétendre le comprendre, ça aurait été mentir. Mais si tel était sa décision, qui était-il pour aller contre. « Et je veux pas d'une mort de plus sur la conscience. - T’as pas à te sentir coupable de ma mort tu sais, dis toi que c’est la meilleure chose qu’il pourrait m’arriver.[/color] » Rétorqua-t-il immédiatement, toujours son large sourire imprimé sur ses lèvres. Il n’était pas surpris d’apprendre qu’il avait subit des pertes dans son entourage. Il doutait qu’il y eut un seul individu au camp n’ayant pas été confronté directement à la mort d’un proche. Tout comme il avait perdu ses parents. Il se demanda un instant comment il pouvait sourire en songeant à cela, mais ici, la mort faisait partie du quotidien, et les pertes n’avaient plus rien d’exceptionnel. Ils avaient tous plus ou moins appris à vivre avec, et le jeune soldat avait compris depuis longtemps qu’il était plus facile de se plier au destin. Cette lutte épuisante et inutile ne conduisait à rien.
« T’es pas obligé de me croire, mais si ça peut te rassurer, je compte pas mourir demain. Pas volontairement du moins. »

Il était sincère, il n’avait pas pour projet de mourir dans les prochains jours. Premièrement parce que tant que son camarade serait en vie, il avait le devoir d’assurer ses arrières. En outre, il aurait bien pu décider d’aller se promener sur les toits aujourd’hui, mais son partenaire de jeu favori n’était pas dans les parages. Il avait pris goût à son habituel cache-cache morbide. Quoi qu’il en soit, il ne demandait pas à Hyuk Jae de le croire, sa méfiance était naturelle, leurs objectifs trop différent. Demain, ils devraient franchir ensemble les murs du camp pour redevenir des proies l’espace d’une mission, et la simple idée de quitter l’enceinte protectrice le figeait dans une terreur incontrôlable. Lentement, il ramena négligemment ses jambes contre son torse, serrant fébrilement le tissu de son jean élimé entre ses doigts raidis.

« T’as peur ? Peur de te retrouver tout seul là-bas ? »  




_________________




With my old guitar, I’ll take all the confessions I couldn’t say, all the things I swallowed inside and tell you right now as if I made it into a song. Just listen, I’ll sing for you.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
HUNTER

 here since : 26/01/2016
 avatar : Kim Jin Hwan; ikon
 bitchtalk : 30
 points rp : 8
 âge : 22
 mood : excited
 lovemeter : 404 not found
 rôle : hunter
 weapon : marteau maggle
 happy hour :




MessageSujet: Re: Can you handle this ? ► sun hyun   30.01.16 17:37

i need to be sure
ft. sun hyun



Même si Sun Hyun venait de lui affirmer que ça allait, il y avait cette partie de lui qui lui disait qu'il devait encore rester pour lui parler. Qu'un mensonge était facile à sortir, mais qu'il ne voulait pas avoir de mauvaises surprises par la suite. Tout en gardant le bout de papier entre ses mains il lui annonça cash qu'il ne voulait pas mourir lors de cette expédition. Il n'avait pas peur, mais n'avait aucun désir de trouver la mort. Il pensait son regard assez convaincant, assez droit pour qu'on ne doute pas de ses paroles. L'autre soutint son regard ce qui emmena Jae à continuer sur sa lancer, avouant sans trop de honte qu'il ne souhaitait pas voir un cadavre de plus s'ajouter à la longue liste peuplant déjà cette Terre. Le brun ne lui laissa pas le temps de vraiment penser à autre chose qu'il lui déclara que la mort était la plus belle chose qu'il pouvait lui offrir. Alors qu'on lui offrait un énorme sourire, Jae lui fronça un peu plus les sourcils, ouvrant légèrement la bouche à cette déclaration pour le moins direct. Pour une fois, il regrettait d'avoir raison. Sun Hyun avait beau lui avoir dit que ça allait, cette histoire de mort n'en était pas moindre dans son esprit et ça ne rassurait pas le plus vieux. Comment réagirait-il s'il lui était donné l'occasion parfaite de terminé sa vie ? C'était à se demander lequel des deux était le plus égoïste … En réagissant ainsi, Jae l'empêchait probablement de trouver une paix que l'autre avait sûrement bien méritée. Mais avec ses réflexions, le brun mettait en péril leur camp tout entier. Le dilemme était grand. Et Jae n'avait pas de réponse face à un tel problème … Il avait enfin détaché son regard du plus jeune, ne se sentant absolument pas à l'aise en face de ce sourire. Les coudes posés sur ses genoux, il faisait tressauter ses jambes pour ne pas finir congelé sur place. Ce mouvement répétitif lui donnait également une fausse impression de réfléchir plus activement. Tu parles … « Pas volontairement ? » Sun Hyun n'aurait pas pu être plus flippant même s'il l'avait voulu. C'était à cause de paroles comme ça que Jae avait décidé de venir le voir. Tout ça renforçait son idée comme quoi la mission du lendemain allait être un fiasco incroyable et que s'il en revenait vivant c'est parce qu'il aurait été béni des dieux. Dans l'absolu il ne voyait pas comment ça pouvait se passer différemment de ça. Il ne put retenir un faible rire, plus nerveux qu'autre chose, sentant le poids de la mort sur ses épaules. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas eu cette impression mais de la façon dont s'annonçait les choses, ils allaient juste tout les deux se jeter dans la gueule du loup sans espoir de marche arrière possible. Il fallait au moins prier pour une mort rapide. Pour ne pas avoir le temps de penser, de réfléchir, de s'imaginer se transformer en monstre. Jae secoua la tête quand l'autre lui demanda s'il avait peur. Il ne savait pas vraiment quel mot mettre sur ce ressenti, mais il n'avait pas peur. Il était surtout résigné ? Cela faisait un bon bout de temps que ce petit corps ne ressentait plus la peur. Il n'y avait que de l'aigreur, de la tristesse et un semblant de force. Il lui rendit le bout de papier avant de reprendre la parole. « La solitude ne m'effraie pas. » Les morts-vivants non plus. Les humains sont bien plus effrayants. « Que ce soit dedans ou dehors, c'est pas de la peur. » Mais il voyait bien au comportement de l'autre que ce n'était pas un sentiment partagé. Sun Hyun avait peur lui, peur de sortir. Que devait-il faire alors ? Le rassurer ? Etait-il ne serait-ce que doué pour ça ? Un soupire passa ses lèvres et il releva la tête vers le ciel qui commençait à se couvrir. Super. Il ne manquerait plus qu'ils aillent en excursion sous la pluie. Jackpot. « Tu peux être certain de pas mourir demain. Même si c'est ce que tu veux le plus au monde, je te donnerai pas cette joie. » Égoïste oui, on l'avait dit plus haut. Mais ce n'était pas dans son intérêt personnel. Jae avait tendance à s'oublier pour le plus grand nombre. Ici il n'était pas juste question de rester en vie ou non, il était question d'être utile au camp, à la communauté. On leur confiait une mission, on leur faisait confiance et la moindre des choses était d'être à la hauteur de cette confiance aveugle qu'on plaçait en eux. Il n'y avait pas que leur pauvre vie en jeu, et il ne fallait absolument pas perdre ça de vue. « Tu cours vite ? » Il tourna à nouveau la tête vers le plus jeune. Jae avait conscience de ses propres capacités mais celle de son collègue n'étaient pas claires à ses yeux. S'il fallait dégager en vitesse, Hyuk Jae s'en sortirait, mais il devait savoir maintenant s'il se traînerait un poids mort ou pas … S'il devait chargé son sac en conséquence ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
SOLDIER

 here since : 24/01/2016
 avatar : Park Chan Yeol
 bitchtalk : 34
 points rp : 8
 mood : Today is a good day to die
 lovemeter : in love with lady death and all her friends
 rôle : Soldier
 happy hour :


MessageSujet: Re: Can you handle this ? ► sun hyun   30.01.16 19:56



trust me buddy

La tension était palpable, Hyuk Jae s’agitait machinalement à côté de Sun Hyun qui se contentait de sourire, les yeux perdus dans le vague. Il donnait l’impression de le dévisager, et pourtant, son regard était lointain, absent. Il ne savait pas vraiment quoi penser, et c’est à peine s’il entendit la réponse à sa question. Avait-il peur de la solitude. Le brun pensait la craindre. En revanche, il se voyait davantage périr isolé. S’il ne craignait pas de s’éteindre, voir d’autres personnes mourir l’effrayait. La perte de ses parents, la disparition de son frère, il y avait assisté, et il s’était retrouvé seul, tout seul face à des cadavres, à des êtres immondes tendant leurs mains osseuses vers sa gorge. Cette solitude là, lui faisait peur. Il ne peut s’empêcher d’admirer le courage et l’assurance de son camarade. Il avait beau ne pas être bien grand, il avait plus de cran que beaucoup d’autre. Sun Hyun se prit à envier sa dévotion et son ambition de continuer à avancer, pour la communauté, pour lui. Le plus jeune avait beau se donner bonne conscience, il reconnaissait volontiers son égoïsme malgré tout. Peu lui importait de priver l’humanité de ses bras, il ne pensait qu’à son propre bien-être, son unique désir de partir maintenant. Pire, il en venait à s’amuser avec les nerfs de ses camarades, à jouer avec eux, à les effrayer. Parfois il se demandait pourquoi on continuait à l’envoyer en expédition, sachant qu’il pouvait aisément les compromettre. Il ne s’était jamais considéré comme dépressif, il n’avait jamais eu d’idées noires, ni morbide, il ne souffrait pas de vivre, loin de là. Son esprit n’était pas torturé, il se considérait simplement comme un peu trop lucide. D’une curiosité excessive pour un phénomène irréversible. Il n’avait pas la patience d’attendre la mort, ni l’envie de se laisser surprendre par elle. C’était un besoin irrépressible de contrôler sa vie, tout en ayant pertinemment conscience qu’en réalité, celle-ci ne lui appartenait pas.  

Hyuk Jae lui indiqua d’une voix claire qu’il ne comptait pas me laisser mourir demain. Sun Hyun se contenta d’acquiescer. Il comprenait sa position et ne comptait pas aller contre. Il fut presque flatté d’apprendre qu’il comptait préserver sa vie, même si c’était dans son propre intérêt. Il y avait quelque part une question de moral. La vertu implacable qui engageait chaque être humain, chaque survivant, à préserver coûte que coûte la vie de ses semblables, afin de ne pas abandonner la moindre gouttes de sang à l’envahisseur mort-vivant. Le jeune soldat soupira silencieusement, levant un instant les yeux au ciel, avisant les lourds nuages qui s’amoncelaient, assombrissant encore la scène. C’était décidément un jour bien gris, un jour sans fin. Un nouveau chapitre de ce cauchemar qui reprenait à chaque réveil.

« Tu cours vite ? » Le brun se reconcentra sur son interlocuteur, surpris par la question. Vite, tout était relatif, il n’avait jamais été un très grand sportif, mais il avait une bonne condition physique. Son agilité était un avantage notable, de même que son étrange dextérité avec ses mains. Il savait confectionner un certain nombre de chose, et avait une étrange aptitude à faire toute sorte de nœud. « Vite, je ne sais pas, mais quand on a la mort au trousse, on fait de son mieux pas vrai ? Puis regarde mes oreilles, ça fait un peu de résistance au vent... » Il tapota amicalement l’épaule de son camarade, ébouriffant nerveusement sa chevelure sombre. « Tu sais, quand je suis dehors, je suis moins… passif qu’il n’y paraît. L’adrénaline je suppose. » Il rigola doucement. « Je peux pas te demander de me faire confiance, mais tu vois, quelque chose me dit que demain ne sera pas le jour où je déciderais d’en finir. Après, tout ne dépend pas de moi, mais je me sens d’humeur à fuir la mort. » Il se mordit la lèvre inférieur en grelottant légèrement. « J’aime pas qu’on décide à ma place. Enfin je ne dis pas ça pour toi,  je me plierais à tes ordres demain, évidemment ! » Il se sentit obligé de se justifier, ne souhaitant pas créer plus de méfiance que nécessaire entre eux deux. Après tout, le temps d’une sortie, leurs destins allaient être liés.



_________________




With my old guitar, I’ll take all the confessions I couldn’t say, all the things I swallowed inside and tell you right now as if I made it into a song. Just listen, I’ll sing for you.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
HUNTER

 here since : 26/01/2016
 avatar : Kim Jin Hwan; ikon
 bitchtalk : 30
 points rp : 8
 âge : 22
 mood : excited
 lovemeter : 404 not found
 rôle : hunter
 weapon : marteau maggle
 happy hour :




MessageSujet: Re: Can you handle this ? ► sun hyun   31.01.16 15:34

i need to be sure
ft. sun hyun



Le temps semblait s'être arrêté. Alors que des gens se promenait quelques minutes auparavant, c'était comme si le camp entier avait décidé de déserter. C'était vide et silencieux. Si les nuages n'avançaient pas, Jae en serait venu à sérieusement se demander si le temps s'était stoppé autour d'eux. Chaque seconde de silence semblait durer des heures, lui laissant bien trop de temps pour imaginer tout un tas de scénario pour le lendemain. Pour se faire toute une montagne de cette mission alors qu'elle pourrait tout aussi bien se dérouler à merveille. Toujours aussi direct, il demanda à son collègue s'il pensait courir vite. Autant être honnête, s'ils devaient mettre au point une stratégie de fuite, il valait mieux mettre ça à plat avant de partir plutôt que de le faire n'importe comment une fois sur place. Il esquissa un faible sourire à la remarque de Sun Hyun et décida de se dérider un petit peu aussi. « Avec de la chance on aura le vent de dos. » Avec ça de leur côté, les oreilles du plus jeune ne serait pas un problème, même si dans tous les cas c'était plus une blague qu'autre chose. Au fond, Jae était vraiment content de voir que malgré toutes ses réflexions pessimistes l'autre gardait le moral … Du moins c'est l'impression qu'il donnait. Il ne pu toutefois s'empêcher de se crisper quand l'autre lui tapota l'épaule. Les contacts physiques n'étaient pas son fort, surtout depuis que chaque contact à l'extérieur pouvait mener à une morte longue et douloureuse, ou bien à une résurrection absolument pas désirée. Mais il garda sa bouche close malgré ce petit désagrément. Il n'allait pas non plus faire son bonhomme douillet sous prétexte qu'on lui touchait l'épaule. Il se concentra sur les paroles du brun pour faire passer ce ressenti et hocha la tête pour approuver ce qu'il disait. Lui-même avait vu les bienfaits de l'adrénaline, aussi bien sur lui que sur les autres. Cette chose là faisait des miracles et il remerciait aussi l'être humain d'être assez égoïste pour tenir à ce point à sa survie. Sans quoi, l'adrénaline n'aiderait pas vraiment. Mais là … « Tant que tu es d'humeur à fuir tout court, on est bon. » Même s'il était encore un petit plus rassuré sur l'envie de vivre de Sun Hyun. Lui avait-on menti à son sujet ? Ou bien cachait-il simplement son jeu ? Peut-être même que ça dépendait de son humeur de la journée ? Il le découvrirait assez vite s'ils devaient passer la journée ensemble. Encore plus s'ils devaient fuir la mort tous les deux, main dans la main, courant dans des champs de fleurs. Ou presque. Vraiment plus détendu qu'à son arrivée, Jae se surprit même à poser sa main sur la cuisse du brun comme soutien. Ses ordres. Il riait intérieurement de cette remarque. Il ne fallait rien exagérer, même s'il était un peu plus brave que la moyenne, Jae n'était pas non plus le mec le plus charismatique du camp et encore moins le plus stratège et au leadership incroyable. Il se laissait simplement guider par son instinct et tentait de remplir au mieux les missions qu'on lui confiant tout en gardant la vie, ainsi qu'en préservant celle des autres autant qu'il le pouvait. « Je suis pas bavard. » Ça, il avait déjà dû s'en rendre compte depuis qu'il était venu poser son fessier sur ce banc frais. « Mais je ferai ce que je peux pour être supportable. » Un peu gêné, il se passa la main dans les cheveux et se redressa sur le banc, laissant alors ses petites jambes se balancer dans le vide. Oui il était petit à ce point. Maintenant qu'ils étaient tout les deux à parler franchement, peut-être que Jae devrait y mettre un peu plus du sien. « Faut pas que ma petite taille t'induise en erreur aussi. » Petit, rapide, agile et discret. Voilà qui faisait de lui un allié de choix et surtout une proie difficile à attraper pour les rôdeurs. Dans ce genre de contexte, son côté muet était aussi un avantage, gardant les zombies à l'écart autant que possible. Comme pour illustrer ses propos il tendit ses petites jambes en face de lui pour admirer ses basket. Il y avait cependant quelques points qui le dérangeait un peu, mais il ne savait pas comment les aborder pour ne pas passer pour un abruti ou un frimeur. Il suivit l'exemple de Sun Hyun et se mordit la lèvre aussi. Il verrait bien au fil de leur conversation s'il devait le lui dire ou pas. Pour l'instant c'était surtout essentiel qu'il paraisse plus abordable qu'il n'en avait eu l'air. « Tombe pas malade surtout. » Cette remarque tombait un peu comme un cheveu sur la soupe, mais il avait bien vu le brun grelotter plus tôt et même s'il devait l'accaparer encore un petit peu ici il ne voulait pas d'avoir ça à gérer en plus. Il ne voulait pas que Sun Hyun attrape un semblant de rhume et qu'il soit ensuite affaibli, fatigué, ou bruyant pour ce qui était de renifler. Jae se doutait bien qu'il passait pour quelqu'un d'agaçant et de titilleur, mais même si ça paraissait être des détails, aux yeux du plus petit c'était essentiel. C'était aussi des éléments qui feraient qu'il accorderait vraiment toute sa confiance à l'autre … ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
SOLDIER

 here since : 24/01/2016
 avatar : Park Chan Yeol
 bitchtalk : 34
 points rp : 8
 mood : Today is a good day to die
 lovemeter : in love with lady death and all her friends
 rôle : Soldier
 happy hour :


MessageSujet: Re: Can you handle this ? ► sun hyun   01.02.16 18:18



trust me buddy

Sun Hyun s’esclaffa doucement, presque soulagé que son camarade ne s’autorise à plaisanter un peu. La lourdeur de l’atmosphère le faisait presque culpabiliser de l’inquiéter à ce point pour sa sécurité. Il se prit à espérer que Hyuk Jae parviendrait à dormir cette nuit. Il ne comptait pas sur sa confiance, il savait qu’il aurait à l’acquérir, à commencer par revenir vivant le lendemain. Mais qu’importait, lui avait bonne conscience, demain n’était pas le bonjour, un accident n’était pas acceptable. Il pria en silence pour ne pas périr durant cette expédition, sans quoi son compagnon l’accuserait de menteur, il n’en était pas un. Il aurait aimé le promettre qu’il se battrait jusqu’à la fin, fièrement armé de son tuyau tordu, mais il se contenta de se taire, ébouriffant ses cheveux avec nervosité en souriant, les yeux dans le vague. Il comptait réellement sur le plus âgé pour commander leur petit groupe. Après tout, c’était lui le hunter. Sun Hyun n’avait aucun sens de l’orientation, il ne connaissait que peu de chose sur la survie, il était habitué à suivre les ordres sans rechigner. Ni leader ni rebelle, il avait ce besoin d’encadrement.

Lorsque Jae lui déclara qu’il n’était pas bavard, il acquiesça en riant à nouveau. Il avait remarqué, mais à vrai dire il appréciait. Cela lui changeait des habituels braillards auxquels il était confronté, toujours à donner leur avis ou à rependre leur pseudo-morale. Il détestait ça. L’idée de sortir hors des murs en la compagnie de son ainé le rendait étrangement curieux. Malgré ses dires, il n’eut aucun mal à deviner qu’il n’aurait aucun mal à le supporter. Mieux valait une personne calme et réfléchie qu’un abruti effronté. Avec sa petite taille et sa silhouette aiguisée, il ne donnait pourtant pas cette impression au premier abord. Amusé, Sunhyun  suivait des yeux le balancier régulier de ses petites jambes qui battaient l’air sans parvenir à toucher le sol. C’était comique, mais il ravala son sourire de peur de blesser son camarade avec qui il avait enfin réussi à engager la conversation. Comme s’il lisait dans ses pensées, le plus âgé lui demanda de ne pas se laisser abuser par sa hauteur. Le brun rougit, mal à l’aise à l’idée qu’il est pu remarquer qu’il le toisait.

« C’est pas dans mes habitudes de juger les gens sur leur apparence. J’espère que toi non plus, tu ne juges pas les gens sur les rumeurs. » Il sous-entendait bien entendu le fait que Hyuk Jae se méfiait de ses intérêts pour le moins morbide. Il ne cherchait pas à mettre à l’amende son camarade, au contraire, la situation l’amusait. Par ailleurs, le simple fait qu’il se trouva ici laissait aisément deviner que l’ainé avait les capacités. Celles d’avoir échappé à la mort pullulante pour atteindre le camp, il était revenu vivant des expéditions précédentes. Ce n’était pas anodin. Sunhyun lui se demandait souvent par quel miracle il était arrivé là, sans doute était-ce grâce à certaines personnes qui l’avait trainé au péril de leur vie, car après la mort de ses parents, lui avait tout abandonné.

Une légère pression sur sa cuisse le fait sursauté, et il secoue la tête pour reprendre ses esprits. Il n’avait pas réalisé, mais son camarade y avait déposé sa main d’un geste presque réconfortant. « Tombe pas malade surtout. » Le jeune homme lui jeta un coup d’œil surpris. De quoi parlait-il ? La seule maladie qu’il appréhendait d’attraper c’était encore ce virus faussement mortel. « T’en fais pas, je ferais attention. » Il rigola nerveusement en libérant une volute opaque en expirant. « Tu t’inquiètes pour ton petit camarade Hyuk Jae ? » Plaisanta-t-il en se frottant machinalement les mains. Il se doutait que ça n’était pas le cas, mais le ton autoritaire de son interlocuteur l’amusait. « En revanche je dois t’avertir que j’ai un sens de l’orientation désastreux, je ne connais même pas droit et ma gauche. » Il avait honte de l’avouer, mais c’était véridique. Il était devenu incapable de se repérer dans l’espace, et ce depuis longtemps. Cela avait empiré depuis son installation entre ces murs, où il s’amusait à se perdre délibérément. Là dehors tout était différent, et suivre un sentier s’avérait souvent vain si l’ont était en recherche de ressource. Souvent forcé de s’enfoncer dans les friches et les bois, il se perdait rapidement, d’où sa terreur de se retrouver seul. Parfois c’est vrai, il espérait semer Chaelin dans l’espoir de ne plus avoir à le supporter, mais il craignait toujours de ne jamais retrouver son chemin jusqu’au camp, se trouvant contraint de le garder à ses côtés. « On devrait peut-être semer des petits cailloux… sauf si tu veux intentionnellement te perdre avec moi dans les bois évidemment, ça serait vraiment romantique. »



[/color]

_________________




With my old guitar, I’ll take all the confessions I couldn’t say, all the things I swallowed inside and tell you right now as if I made it into a song. Just listen, I’ll sing for you.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
HUNTER

 here since : 26/01/2016
 avatar : Kim Jin Hwan; ikon
 bitchtalk : 30
 points rp : 8
 âge : 22
 mood : excited
 lovemeter : 404 not found
 rôle : hunter
 weapon : marteau maggle
 happy hour :




MessageSujet: Re: Can you handle this ? ► sun hyun   06.02.16 16:50

i need to be sure
ft. sun hyun



Jae s'était senti presque obligé de faire un commentaire sur sa propre taille. Non seulement parce que ses pauvres petites jambes n'arrivaient pas à toucher le sol malgré tout le mal qu'elles se donnaient, mais aussi parce que le destin avait choisi de jouer avec lui. Il avait fallu qu'il se retrouve en duo avec un des plus grands. De quoi devait-il avoir l'air à côté de lui ? Encore assis ça devait aller, mais le lendemain, en pleine action, il y aurait de quoi se moquer d'eux. Ce sentiment là fut rapidement remplacé par une certaine gêne, voire même honte quand l'autre lui avoua qu'il ne jugeait pas sur les apparences et qu'il espérait que Jae ne juge pas sur les rumeurs. Il se racla la gorge discrètement et garda les yeux rivés sur ses propres jambes toujours tendues en face de lui. Il ne fallait pas se voiler la face, s'il avait tenu à voir Sun Hyun avant de partir c'était bien parce qu'il était inquiet de l'impact que pouvait avoir ses élans suicidaires sur leur mission. Est-ce que l'autre s'en doutait réellement ? Il n'en avait pas la moindre idée mais une chose était sûre : il ne prendrait pas le risque de le savoir. Il se contenterait de rester là, avec sa honte et son presque regret. Presque, parce que ses inquiétudes étaient relativement fondées, mais en même temps Sun Hyun n'avait pas l'air d'être un mauvais bougre et faire tuer quelqu'un à cause de cette envie qu'il avait ne semblait pas être dans son intention. Même si le brun ne pourrait faire ses preuves que le lendemain, il avait au moins fait du bon travail pour détendre Jae. La preuve, il s'était même autorisé quelques blagues un peu plus tôt. Il se sentit donc obligé, une fois de plus, de prouver sa bonne foi et de montrer que non, il ne faisait pas parti de ses connards qui jugent sans connaître. Du moins il espérait qu'il ne faisait pas parti d'une telle catégorie. Il posa alors la main sur sa cuisse en lui conseillant de ne pas tomber malade. Jae fut surpris de voir que même si l'autre avait des envies suicidaires, il se sentait relativement à l'aise avec les autres. En tout cas c'était l'impression qu'il donnait. Avec un sourire qui accompagnait la blague du plus grand, Jae replaça sa main entre ses propres jambes pour la réchauffer. « J'avoue que je me suis laissé aller à être sentimental ». Ce qui n'était pas réellement son genre. S'était-il vraiment inquiéter pour lui ? Ou bien plutôt pour le bien de la mission ? Il ne savait pas, et il ne savait pas non plus ce qui lui avait prit de faire preuve d'un tel rapprochement. Ce n'était tellement pas lui. Sa légère tension fut dissipée quelques secondes plus tard par un éclat de rire qu'il n'avait pas pu contrôler. Il avait beau dire qu'il était inquiet pour la mission qui leur était confiée, ce que disait Sun Hyun était tellement énorme qu'il fut prit d'un fou rire aussi soudain qu'incontrôlable. « C'est ça ouais, romantique ... » Si encore le contexte qui les entourait était différente, ça aurait presque pu coller, mais avec les environs remplis de zombies c'était un peu difficile à imaginer comme ambiance. « Tu veux que je prévois un pique nique au cas où ? » Tout ça le faisait vraiment rire, peut être même un peu trop. Ce même rire qui résonnait dans la petite cour se calma petit à petit. Jae se tapota le ventre pour faire passer la légère douleur. Malgré cette bêtise, il était ravi de voir que l'autre aussi arrivait à lui laisser quelques pistes pour demain. Comme il se l'était dit plus tôt, c'était bien des choses qu'il valait mieux savoir en avance plutôt que de se retrouver comme des cons à devoir gérer deux problèmes à la fois. Et dieu sait que rien n'est toujours très rose dehors. Jae secoua la tête pour réfuter l'idée des petits cailloux et proposa quelque chose d'autre à la place. « T'auras qu'à me suivre, je suis bon pour me repérer. J'essayerai juste pas de passer derrière un buisson des fois que tu me perdes de vue ... » Il avait finalement ce petit sourire sur les lèvres qui ne partait plus. Voilà une ambiance qu'il appréciait même s'il n'était pas réellement capable de le dire ou même de le montrer plus ouvertement que ça. Il délogea finalement ses mains d'entre ses cuisses pour les coller contre ses joues histoire de se réchauffer un peu. Il y avait encore deux ou trois points qu'il aimerait aborder avec Sun Hyun avant de devoir prendre une bonne nuit de repos. « Puisqu'on est dans les confessions ... » Encore une fois il se tourna vers le brun en se mettant en tailleur sur le banc. Au moins maintenant il n'aurait plus à se tourner toutes les deux secondes pour lui dire un truc. Autant être direct, comme il le faisait toujours. « Je suis impulsif sur le terrain. Je compte sur toi pour protéger mes arrières. Si jamais on est trop dans la merde, on court. Aussi vite que possible. Je prendrai les devants pour ce qui est de l'orientation du coup ... » Il lui fit un signe de tête pour lui faire comprendre que ce n'était pas bien grave. L'essentiel dans tout ça c'était qu'ils reviennent ensemble. Jae ne le laisserait pas derrière de toute façon. Quitte à lui prendre la main pour l'entrainer avec lui. Au moins Sun Hyun serait servi avec son romantisme. « Est-ce que t'as des questions ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
SOLDIER

 here since : 24/01/2016
 avatar : Park Chan Yeol
 bitchtalk : 34
 points rp : 8
 mood : Today is a good day to die
 lovemeter : in love with lady death and all her friends
 rôle : Soldier
 happy hour :


MessageSujet: Re: Can you handle this ? ► sun hyun   10.02.16 6:40



trust me buddy

Parfois, Sun Hyun se demandait sincèrement d’où lui venait cette curiosité pour la mort. Enfant déjà, ce concept le fascinait, mettant souvent mal à l’aise les adultes qu’ils questionnaient. Pourquoi était-ce à ce point tabou. Le jeune homme avait toujours pensé que la mort n’était qu’un évènement comme un autre, aussi banal qu’une naissance, aussi naturel que de respirer, manger, marcher. Dans leurs besoins si intenses de contrôler chaque cycle de leur vie, leur vieillissement, leur reproduction, aucun humain n’avait encore admis l’idée qu’ils pouvaient également maitriser l’heure de leur mort. La repousser n’était encore que de la science-fiction, mais l’avancer… Lui-même ne se comprenait pas. Il avait conscience que ses désirs pouvaient se révéler contre-nature. D’autant plus qu’ils fluctuaient selon les moments, son humeur, des buts quotidiens. Il n’y avait qu’une chose dont il était sûr, c’est qu’il n’était pas un entêté égoïste, et qu’il remettrait toujours son projet à plus tard si toutes les conditions n’étaient pas réunies. En l’occurrence la présence d’un camarade lors d’une mission mettait gravement en péril cet idéal.

Bien sûr, cela, les gens ne pouvaient le deviner. Sun Hyun apparaissait aux yeux de la plupart de ses camarades comme une suicidaire caricaturé mille fois par la société, dépressif, incapable d’aller de l’avant et résolu à choisir la facilité plutôt que de poursuivre sa vie. Ça n’était pas le cas du jeune soldat. Il n’était ni déprimé, ni lassé par sa vie. Juste curieux et obnubilé par ce concept. Alors que Hyuk Jae admettait avoir été sentimental, le brun s’esclaffa une fois encore, mordant légèrement sa lèvre inférieure. Il ne semblait pas emballé par sa conception du romantisme. Cela le surpris. Après tout, qui n’avait jamais rêvé de courir main dans la main avec l’être aimé, des zombies immondes à leurs trousses ? Dis comme ça, cela ressemblait vaguement à une mauvaise parodie de fans invétérés de séries télévisées. Dire que ce genre de divertissement était devenu réalité aujourd’hui. C’était à vomir. En revanche, la plaisanterie de son camarade le fit franchement rire. « Je m’occupe des boissons alors. Plutôt cola ou jus de fruit ? » S’enquit-il, prenant conscience par la même qu’il avait une furieuse envie de soda. Avant l’épidémie, il avait l’habitude d’en boire chaque jour jusqu’à en avoir mal au ventre. Ici, ça n’était pas une priorité. Peut-être en dénicherait-il une bouteille durant la sortie à venir. Cette idée le motiva un peu d’avantage à l’idée de quitter les murs, ça lui faisait un but, et c’était toujours appréciable d’en avoir un lorsqu’on sort pour risquer sa vie sans trop comprend pourquoi. Oui, les stratégies et la survie étaient des concepts que Sun Hyun ne percevait pas. C’était en partie pour cette raison qu’il se contentait très bien de son rôle de soldat, préférant de loin écouter sagement les ordres que d’avoir à réfléchir au profit de la multitude.

« T'auras qu'à me suivre, je suis bon pour me repérer. J'essayerai juste pas de passer derrière un buisson des fois que tu me perdes de vue ... » Le brun acquiesça avec reconnaissance, se promettant de ne pas lâcher du regard la petite tête blonde. Il se sentait plus détendu. Pas qu’il n’ai été particulièrement stressé, mais inconsciemment, il sentait bien que Hyuk Jae n’était pas tranquille, et lui même ne pouvait décemment pas prétendre partir en expédition la fleur au fusil. Mais savoir que son compagnon avait de quoi combler ses propres failles le rassurait grandement. Lui-même n’était pas certain de pouvoir offrir beaucoup de soutien à son ainé. Il se battait la plupart du temps à l’instinct, frappant au hasard avec toutes ses forces. Il n’était pas très stratège, mais il demeurait agile et rapide, il analysait la plupart des situations rapidement, et son goût de la lecture lui avait donné de la patience et l’application. Par ailleurs, il avait une grande mémoire de tout ce qu’il lisait et voyait. Pas sûr que tous ces attributs ne lui soient utiles une fois livré au destin derrière les murs. Hyuk Jae poursuivit cependant, et Sun Hyun fut presque touché qu’il se livre ainsi si soudainement, dévoilant ses défauts sans détours. Le soldat approuva le plan d’un nouveau hochement de tête, n’y voyant rien à redire. Il comptait bien assurer les arrières de son ainé, presque par revanche quant à ses suspicions. Un sale esprit de contradiction dont il ne pouvait se défaire, bien qu’il ne tienne aucune rigueur à sa méfiance. En réalité, il se prenait à apprécier la compagnie de l'autre garçon. Il s'avérait calme et réfléchit, contrairement à une partie des abrutis qui vivaient entre ces murailles. La sélection naturelle était bien sévère avec les gringalets plus intellectuels qu'endurants, à croire que les gens cultivés et posés avaient tous été éviscérés. Lorsque ce dernier lui demanda s’il avait des questions, il se contenta de hausser les épaules.

« Tu sais, je ne suis pas sûr qu’essayer de tout prévoir l’avance nous sera d’une grande aide, ça ne fera que baisser notre attention. De toute façon, rien ne va jamais comme on veut là-dehors. J’en sais assez pour ma part. » Il joignit fébrilement ses mains pour frotter ses paumes l’une contre l’autre dans l’espoir de créer un peu de chaleur. « Cela dit j’ai effectivement une question. Est-ce que tu sais déjà ce qu’on va devoir faire là-dehors ? Est-ce qu’on a un but ou c’est juste de la reconnaissance ? »



[/color]

_________________




With my old guitar, I’ll take all the confessions I couldn’t say, all the things I swallowed inside and tell you right now as if I made it into a song. Just listen, I’ll sing for you.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


{Contenu sponsorisé}


MessageSujet: Re: Can you handle this ? ► sun hyun   

Revenir en haut Aller en bas
 

Can you handle this ? ► sun hyun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
hunt(me)down :: ryanggang :: hyesan (camp) :: public space-