How do you wake up from a nightmare when you're not asleep.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Partagez | 

 How do you wake up from a nightmare when you're not asleep.


poster un nouveau sujet répondre au sujet


avatar
SOLDIER

 here since : 13/02/2016
 avatar : Jay fuckin'god park ♥
 bitchtalk : 12
 points rp : 1
 mood : Looking for some fight.
 rôle : Soldier.
 weapon : Le pistolet Browning de 9 mm est une arme de protection personnelle principalement utilisée lors de combats rapprochés. Il s’agit d’un pistolet semi‑automatique, actionné par recul et alimenté par chargeur. Il est doté d’un dispositif assurant la sécurité du chargeur et d’un cran de sûreté et il tire des munitions de 9 mm sur 19 mm. && un couteau suisse au manche rouge on sais jamais si on manque de munition c'est toujours utile mmh.

MessageSujet: How do you wake up from a nightmare when you're not asleep.   14.02.16 14:56





Depuis mon arrivée au camp, une personne bien spécial n'arrête pas de me rendre visite dans mes rêves. Cette personne qui aurais bien pu être un visage que je n'aurais simplement croiser à tout les jours sans y prêter attention comme la plupart des survivants de ce camp. Mais pourtant elle est là. Dès le moment que nos regard se sont croiser j'ai sentis un petit quelque chose, un quelque chose que jamais j'aurais pu développer ici. Jamais développer en ses temps morbide et sombre. Semblerais que mon optimiste porte fruit...

Ce matin, comme à tout les matin depuis que je me suis lié d'amitié avec la belle Sacha, je me leva et me dirigea vers la sortie de cet hôpital qui me sert de maison pour me rendre chez la demoiselle. Sur mon chemin je pris le temps d'aller me chercher une petit ration de nourriture pour pouvoir déjeuner vite fait. Le ciel était gris, comme pratiquement tout les matins. On dirait que depuis cet apocalypse le soleil avait peur de se montrer le bout du nez. Il y avait peu de gens qui se promenais dans les rues de la ville. Faut dire que j'étais très tôt. Mais j'avais mes raisons. Je voulais m'introduire dans son quotidien, comprendre pourquoi elle ne s'ouvre pas à moi . Je sais qu'il y a tout plein de chose qu'elle me cache, plein de chose qui doit la hanté, mais pour pouvoir mettre le doigt dessus je dois attendre le bon moment. J'ai l'impression d'être un stalker. C'est ce que je fais un peu, mais bon, si elle ne veux pas s'ouvrir à moi d'elle même je n'ai pas le choix de passer par un autre chemin non ?

Je me rapproche de chez elle, à chaque fois j'ai se petit serrement au ventre qui se produit. Je peux fermement dire avec certitude qu'elle est la première fille qui me fait sentir comme ça. Est-ce ce que mes parents appelait l'amour? Ai-je développer un si grande dépendance envers elle? Bref, au moment où je m'approcha de sa fenêtre, j'entendit un cri de panique. Mes yeux s'écarquilla et j'accourra à la porte d'entrer de son domicile. Je défonça presque la porte et accourra vers elle. Elle semblait paniquée. Elle avait les larmes qui lui coulait le long des joues. Je la prit dans mes bras et la serra fort contre mon torse. Elle devait s'être réveiller d'un mauvais rêve. Surement ce qu'il la hante et qu'elle me cache.

Aiden | Ça va aller je suis là maintenant.

Je me devais de la rassurer. Je me devais de la protégé de ses hantises peu importe ce qu'elles étaient. Le cœur à la chamade, je la tenait fort près de moi. Comme si mes bras pourrait la protégé de ce que je ne sais pas.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
CITIZEN

 here since : 11/02/2016
 avatar : yoon bora, sistar.
 bitchtalk : 12
 points rp : 1
 mood : tired.
 lovemeter : Et puis, ces longs regards que tu me lançais. J'avais envie de me noyer dedans, de m'y perdre tellement c'était beau, tellement ça en disant long.
 rôle : soignante (citizen).
 weapon : pistolet 9mm ;
 happy hour : .

MessageSujet: Re: How do you wake up from a nightmare when you're not asleep.   14.02.16 16:02





Enfouie dans mon plaid violet pastel et sous ma grosse couette, je frissonnais. Le froid avait envahi ma chambre, à cause de cette fenêtre, restée ouverte, bien bon une heure. Je m’étais habillée d’un legging noir avec un sweat gris, que tu m’avais passé, un jour où j’avais bien trop froid. Mes sentiments m’ont hurlés de le garder, et c’est ce que j’ai fait, et je ne faisais que le porter pour dormir. Il me rassurait et m’apportait la chaleur suffisante pour ne pas mourir de froid. Et il avait ton odeur, savoir que tu l’avais porté, me rassurait pleinement. Je rejette mes cheveux noirs ébène en arrière, et me tourne sur le côté ; fixant le mur gris. Mes jambes remontées contre moi, je sentais mes paupières qui flanchaient et elles ne tardèrent pas à se fermer, pour m’envoyer dans un sommeil des plus perturbés et traumatisants.
Dans ce doux sommeil, au tournant désastreux, je revis les corps démembrés et déchiquetés de mon frère et de mon père, je revoyais les yeux séparés de leurs visages, leurs boîtes crâniennes complètement, défoncées et les composants de leurs bustes, qui pendaient hors de leurs corps. Et soudain, j’eus l’impression de voir ces deux zombies, se jeter sur moi et me faire le même sort : me démembrés. Et c’est complètement impuissant que je fus réduite en morceaux. Au même moment, une terrible nausée me prit et je lâchais un puissant et violent cri, me redressant brutalement. Des larmes de terreur me coulaient sur les joues, ma respiration fut des plus puissantes. Je voyais du sang partout dans ma chambre, des flaques de sang : ce qui me fit paniquer encore plus. J’ignorais comment mais je te vis rentrer en courant et tu me pris dans tes bras, me serrant de manière rassurante contre ton torse. Mon corps, quasi sans vie et troublé se laissa tomber contre toi, mon visage se posa sur ton épaule. Mes yeux et mon expression étaient vides, et mon corps ne cessait de trembler. Je cligne des yeux plusieurs fois, et jeta un vif coup d’œil à ma chambre ; le sang était une hallucination et mon corps n’était pas démembré.
C’est au bout de quelques minutes que mon corps reprit un peu de forces, et que je pus, passé mes bras contre toi, déposant un léger baiser sur ton épaule. Je te serre, du peu de force qu’il me restait contre moi, prenant enfin la parole. J’ai une terrible nausée… Dû à ce cauchemar, à cette vision de pur chaos, je porte ma main à ma bouche et j’eus un horrible haut le cœur. Je réussis à me stabiliser sur mes jambes tremblantes et j’essayais de courir, malgré mon corps engourdi jusqu’aux toilettes, où je finis par vomir. Je reste un moment statique, et j’essuie ma bouche d’un coup de main et tire la chasse. Assise au sol, je me laisse aller en arrière, mon dos contre le mur et mon bras appuyé sur ma cuisse, je viens apposer ma main sur mon front, ne parvenant pas à chasser cette horrible vision d’enfer.




_________________




OH BABY I LOVE YOUR WAY ✽
Si tu savais combien je t'aime, combien tu es nécessaire à ma vie, tu n'oserais pas t'absenter un seul moment, tu resterais toujours auprès de moi, ton coeur contre mon coeur, ton âme contre mon âme.
@quiet riot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

How do you wake up from a nightmare when you're not asleep.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
hunt(me)down :: ryanggang :: hyesan (camp) :: the houses :: adress 1-