hwang min jun :: hide and seek is my best game
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Partagez | 

 hwang min jun :: hide and seek is my best game


poster un nouveau sujet répondre au sujet


avatar
SOLDIER

 here since : 23/01/2016
 avatar : min yoongi
 bitchtalk : 31
 points rp : 10
 âge : 23
 mood : giving up
 rôle : soldier
 weapon : sniper SSG69, entièrement noir avec lunette de visée.

MessageSujet: hwang min jun :: hide and seek is my best game   24.01.16 9:16

hwang min jun c'est mon nom complet, mais tu peux m'appeler jun sans problème. j'ai 22 ans et je suis né le 16 décembre 1993, ce qui fait que je suis un fier sagittaire, s'tu veux tout savoir. pour le moment, je suis un simple soldier, mais j'aspire à rejoindre les alerts. ah et pour finir, on dit que j'ressemble beaucoup à min yoongi. t'as d'autres questions comme ça, le journaliste ?

#alert


#fusil sniper


#débrouillard


#MONSWAG

! toujours jin.
! encore 4/7.
! bientôt 25.
! je trouve toujours ça plutôt court.


petit, j'étais le mouton noir du village. oui, du village, car j'habitais la campagne, une ferme même, avec un élevage de poule et des grands champs. ce qui n'était pas particulièrement génial puisque ma peau résiste mal au soleil, que je suis particulièrement paresseux et que mes principaux loisirs étaient les jeux vidéos et la musique. je prévoyais déjà partir faire mes études à Seoul, quand le mal a frappé. je n'ai pas tout de suite perdu espoir, je dois admettre, et ça a fait mal quand mes parents ont commencé à faire nos valises. j'ai presque résisté, mais soyons honnête, j'avais 15 ans et le monde tombait en pièce, j'allais certainement pas essayer de pousser mon obstination jusqu'aux actes suicidaires.

et toutes mes résistances se sont envolées quand mon petit voisin, Isaiah, est arrivé en courant depuis chez lui, le diable aux talons, et j'ai tout de suite compris. Lui ne comprennait pas, pas du tout, et c'est mes parents qui ont dû tout lui raconter, alors que j'attrapais le gamin pour le balancer à moitié dans la voiture. si ses parents étaient déjà infectés... il fallait vraiment pas rester dans les parages.

j'ai vraiment réalisé l'horreur de la situation quelques mois plus tard, quand tout à dégénéré et que le virus est passé à un autre niveau. mes parents sont restés derrière pour nous donner du temps, à moi et Isaiah, pour nous mettre à couvert. Je n'ai jamais regardé derrière moi, parce que je savais déjà ce qui allait se passer. j'ai juste traîner le gamin avec moi en courant le plus vite possible, parce que je ne voulais pas entendre leurs cris. je ne voulais pas voir, parce qu'en voyant, j'aurais été obligé d'accepter la réalité.

avec Isaiah c'était... particulier. le jeune manquait de peur, décidément, et ça n'a pas été long avant que ce soit lui qui commence à prendre les décisions, surtout pendant ma période de deuil. il s'occupait des provisions, ramenait des trucs pour se faire des armes, et pendant un moment, ça a été. je commençais à arrêter de me morfondre, me jetant corps et âme à l'élaboration des trucs les plus gores et les plus violents possibles, pour qu'on puisse se défendre et éclater la tête de ces éventreurs. puis la catastrophe. une horde comme je n'en avais jamais vu avant. bien sûr pas question de leur offrir une cible unique, alors isaiah s'est élancé pour les éloigner, me criant de me mettre à couvert et d'attendre son retour. le sale rat, comme s'il ne se mettait pas suffisament en danger.

c'était la dernière fois que je le voyais.

ce fut probablement la pire journée de ma vie. j'avais l'impression d'avoir tout gâché, et je suis resté longtemps dans cette ville, à attendre et à chercher, apprenant de mieux en mieux comment éviter de me faire repérer. au moins ça a porté fruit.

puis je me suis baladé, de camps en camps, n'en tirant pas toujours une très bonne expérience, tentant de survivre, de poursuivre mon chemin sans me retourner. et ce n'est qu'après quelques années que j'ai commencé à entendre parler de ce camp, cette presque ville, très au nord de la corée, qui accueillait les survivants en grand nombre. j'ai croisé quelques groupes avec qui j'ai fait chemin, jusqu'à ce que je tombe sur le premier papier. le groupe avec qui j'étais à ce moment n'a pas voulu suivre les indications inscrites, mais moi si. moi oui, parce que je connaissais très bien cette écriture, et ce papier, il était écrit à mon intention. alors c'est seul que j'ai pris la route vers ryanggang, que je ne connaissais même pas, me fiant au map que je pouvais dénicher dans certaines villes.

je n'ai toujours pas trouvé le camps. et je suis fatigué. je n'ai jamais pu voyager seul bien longtemps, je ne suis pas un bon chasseur, je n'ai pas de connaissance de survie. tout ce que j'ai, c'est un sniper que j'ai "emprunté" à un connard qui avait décidé de poser ses mains sur moi. ah, et un talent inouï pour me cacher et me camoufler pour éviter les rôdeurs. mais pour le reste... et bien. je suis encore en vie, c'est déjà ça, mais pour combien de temps encore ?

j'essaie de te rejoindre, 'saiah, mais tes indications, sans boussole ni map, j'ai du mal à les suivre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

hwang min jun :: hide and seek is my best game

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
hunt(me)down :: administration :: register. :: accepted files-