Encore aujourd'hui, tu résonnes dans ma tête <Rafael>
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Partagez | 

 Encore aujourd'hui, tu résonnes dans ma tête <Rafael>


poster un nouveau sujet répondre au sujet


avatar
HUNTER

 here since : 24/01/2016
 avatar : L.Joe
 bitchtalk : 59
 points rp : 12
 mood : Blasé
 lovemeter : Mon seul amour est les fruits.
 rôle : Hunter
 weapon : une matraque... rose mais dévastatrice
 happy hour :

With Rafaelwith Jojo ✗ soon


MessageSujet: Encore aujourd'hui, tu résonnes dans ma tête <Rafael>   24.01.16 20:19

Tu résonnes dans ma tête.

Il avait enfilé les vêtements qu’il avait trouvé, sans faire attention si c’était assorti ou pas. Son look, c’était le dernier de ses soucis. Ce n’était pas rare de le voir avec les vêtements que personne ne voulait… genre le pull avec une magnifique licorne ridicule qu’il avait en ce moment. Ce n’était pas le plus crédible pour un Hunter de son espèce mais il n’écoutait pas les bruits de couloirs. Ils pouvaient bien parler, pull à licorne ou non, ses rôdeurs, il leur faisait la peau, c’était tout ce qui comptait. Ceux qui cherchaient à être des icônes fashions s’étaient trompés de monde. Il était en train de se diriger vers la réserve aux armes, là où sa merveilleuse matraque rose l’attendait sagement, pour pouvoir sortir des murs. Ces murs, il les haïssait autant qu’il les respectait. Ils étaient juste… trop étouffants pour lui. Avant le camp, les seuls souvenirs qu’il avait c’était la liberté. Vivre au jour le jour avec Ho Joo sans rien n’a devoir respecter, sans rien pour le limiter… avec juste l’horizon devant lui.

Il était en train de penser à quelle excuse il pourrait sortir par la suite à Ho Joo pour être sorti sans lui. Autre le fait qu’il avait besoin de « respirer » ? Il n’en avait pas. Il voulait juste prendre l’air avant que tout le monde comprenne qu’il n’était rien de plus qu’un lion en cage. Il était trop pressé pour regarder où il mettait les pieds. Qu’il marche sur le livre de poésie d’une brute sans cervelle mais romantique ? Ce n’était pas à ça qu’il s’attendait. Il n’eut pas le temps de réagir qu’il sentit une violente tape à l’arrière de sa tête. C’était peut-être une tape « amicale » à la base… mais donnée par un gars dont le biceps faisait sa taille à l’arrière de son crâne déjà fragilisé… cela donnait quelque chose d’assez violent pour le sonner quelques secondes. Il grogna. Ce n’était pas sa meilleure approche, il faut l’avouer… Mais une douleur résonnait dans tout son crâne et ses oreilles sifflaient. Deux ans et c’était toujours son point faible. Il se demandait s’il serait capable de s’en remettre complètement un jour de cette blessure… Sûrement pas avec les moyens médicaux du camp. Il devait déjà s’estimer heureux d’être en vie. S’il croyait les dire de Ho Joo, c’était un miracle que des rôdeurs ne l’aient pas bouffé avant qu’il ne le trouve ! Lui ne se posait pas de questions existentielles sur le sujet, cela s’était passé, c’est tout. Il tituba quelques pas, se tenant la tête du main, pile là où venait d’être frappé. Il pouvait déjà sentir une chaleur se former sous sa paume, signe qu’il aurait bientôt une belle bosse. Bah, au moins, sa cicatrice ne s’était pas rouverte, il l’avait évité de plusieurs centimètres. Il soupira. Il n’avait vraiment pas envie de déclencher une bagarre… même si le mec l’avait vraiment cherché… et qu’il avait vraiment besoin de sortir son trop plein d’énergie. Non, il fallait qu’il soit raisonnable et sorte se faire la dent sur quelques rôdeurs, c’était mieux comme programme.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
SOLDIER

 here since : 24/01/2016
 avatar : kim namjoon (rapmon).
 bitchtalk : 25
 points rp : 4
 mood : calm.
 lovemeter : c'est pas vraiment ce qui m'intéresse, là.
 rôle : soldier.
 weapon : une batte en métal, simple et efficace.
 happy hour :




i'll tell you my sins so you can sharpen your knives.


it's us against the world, little hermano.

mon seoleil
mei

MessageSujet: Re: Encore aujourd'hui, tu résonnes dans ma tête <Rafael>   30.01.16 17:08

Tu résonnes dans ma tête.

Je lui tapote l'épaule gentiment et lui offre mon plus grand sourire, il en avait bien besoin après tout. Il laisse échapper un soupir de désespoir, il pense qu'il va mourir et quelque part j'y crois aussi mais je crois aussi qu'il peut survivre —seulement s'il se bat.
J'avais pour habitude de faire des rondes du côté de l'hôpital de temps à autres pour apporter un soutien à ceux qui ont trop souffert et qui perdent un peu de foi. Je sais que c'est vachement drôle venant d'un non croyant, mais je ne cherche pas à les faire croire en un monde meilleur dans l'au-delà mais dans la possibilité de faire de ce monde leur propre paradis. Tout ce que je veux c'est qu'ils aient foi en eux, d'abord pour leur propre bien mais surtout pour notre bien à tous. Je ne suis pas non plus un saint, j'ai fait des erreurs depuis mon arrivée ici et quelque part je cherche à expier mes pêchés.

En sortant de l'hôpital, il me parut logique d'aller voir du côté du public space, histoire de savoir si Sahya n'avait pas eu la brillante idée de se sauver sans me prévenir. Ça ne m'aurait pas choqué tant que ça, mon cher petit frère a des tendances suicidaires et meurtrières ces temps-ci, il faudrait l'enchaîner à son lit pour qu'il se calme... et encore, il a tendance à se sortir de ce genre de pétrin assez rapidement. Il a sûrement hérité de mon génie.
C'est en arrivant que je l'aperçus. Je m'étais dit qu'il était mort, non, j'étais sûr qu'il était mort. Il était sorti de nulle part ce jour-là, je l'avais pris pour un Walker. J'avais dégainé ma batte de manière quasi automatique, robotique même, à croire que j'avais fini par m'habituer à cet environnement hostile. En me retournant je vis un corp à terre, je ne sais pas ce qui me retenait de le frapper frénétiquement, peut-être avais-je au plus profond de moi sentit que ça n'était pas un Walker, mais à ce moment-là je n'étais sûr de rien.
Et le voilà, calme et serein. Je ne savais rien de lui et il ne savait probablement rien de moi. Et pourtant je m'en voulais, profondément. Je m'approchais doucement lorsque je vis une sorte de grosse brute lui taper sur la tête. Il avait titubé vers l'arrière et c'est là que je me rendis compte des effets dévastateurs que mon coup lui avait provoqué.

Je ne sais pas ce qui me poussa soudainement mais j'avais accouru soudainement vers eux, m'adressant directement à son pseudo agresseur sur un ton presque condescendant.
« Mais t'es fou ou quoi? Tu vois pas qu'il a le crâne pété, putain! »
J'étais peut-être un peu trop impulsif sur le coup, ne me rendant pas compte que l'inconnu que j'avais malencontreusement blessé —oui, je suis pro en matière d'euphémismes— était toujours là.
© 2981 12289 0

_________________
look inside these walls and you see I'm havin' withdrawals of a prisoner on his way, trapped inside your desire to fire bullets that stray. I should ask a choir "What do you require to sing a song that acquire me to have faith?" ▵ ©️endlesslove.
Step on my neck and get blood on your Nike checks.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
HUNTER

 here since : 24/01/2016
 avatar : L.Joe
 bitchtalk : 59
 points rp : 12
 mood : Blasé
 lovemeter : Mon seul amour est les fruits.
 rôle : Hunter
 weapon : une matraque... rose mais dévastatrice
 happy hour :

With Rafaelwith Jojo ✗ soon


MessageSujet: Re: Encore aujourd'hui, tu résonnes dans ma tête <Rafael>   31.01.16 13:37

Tu résonnes dans ma tête.

Il ne s’attendait pas à ce que quelqu’un le défende… cela ne faisait pas longtemps qu’il était au camp, à peine trois mois. Ce n’était pas comme s’il s’était fait beaucoup d’amis et d’alliés depuis… pas avec son caractère je-m’en-foutiste et distant. Il avait l’habitude de vivre dans son monde cruel. Il était plus sauvage que la plupart des autres survivants. Alors il ne s’attendait pas à ce que quelqu’un s’interpose… Ce n’était pas quelqu’un qu’il connaissait. Il ne l’avait peut-être même jamais vu… Il ne se rappelait pas de lui. Il ne savait pas pourquoi ce type le défendait. Il ne savait pas si c’était le coup sur la tête ou la surprise que quelqu’un agisse comme ça pour lui mais il était totalement confus. Il ne réalisa pas tout de suite que son « agresseur » était partit après avoir grommeler quelque chose. Il avait encore un peu la tête qui tournait et priait pour que sa nausée s’arrête. Il tituba quelques pas avant de rouvrir les yeux. Le gars était en face de lui. Non, décidément, il ne connaissait pas ce type. Il avait beau le regarder… pas le moindre souvenir. Et puis soudain, quelque chose l’interpela. Comment savait-il ? Ce n’était pas quelque chose qu’il criait sur tous les toits. Et pour voir sa cicatrice, il fallait savoir ce que l’on cherchait… Il était assez content qu’elle soit discrète même si les séquelles… l’étaient moins. Ho Joo parlait des fois trop. Mais… pas sur ce sujet-là. Au pire, il aurait prévenu Méi à ce sujet.

Il se rapprocha un peu de lui. Il était plus grand que lui… mais ce n’était pas bien dur avec ces pauvres 170cm. Il ne faut pas le juger par sa taille, il était un Hunter redoutable. « Eh… comment tu sais pour mon crâne ? » Il n’allait pas par quatre chemins. Il était quelqu’un de blasé naturellement et il n’aimait pas perdre de temps avec des fioritures inutiles. Il préférait passer ce temps en dehors des murs à trouver des ressources ou défoncer du zombie. Il n’avait pas besoin qu’on le défende… même si c’était gentil de la part de l’inconnu. Il n’aimait pas les mystères… mais tout ce qui pouvait lui donner des indices sur son passé le rendait curieux. Il se doutait que le gars savait quoi que ce soit mais il voulait vite lever ce doute pour pouvoir aller dehors l’esprit tranquille. Il ne voulait pas chercher des ennuis… s’il pouvait éviter de se faire jeter du camp, cela l’arrangeait. Il avait beau avoir du mal à s’intégrer à la « société », il appréciait d’avoir un coin pour se reposer sans avoir peur pour sa vie. Et Ho Joo avait besoin d’un peu plus de relations sociales que juste Méi tout au long de la journée. « Alors… dis-moi tout ! »

© 2981 12289 0

_________________
Oh, what a day, what a lovely day
Aujourd'hui encore, nous sommes vivants. Mais je ne laisserai pas notre survie au hasard. Nous sommes préparés à vivre. Nous sommes préparés à survivre. ©️pathos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
SOLDIER

 here since : 24/01/2016
 avatar : kim namjoon (rapmon).
 bitchtalk : 25
 points rp : 4
 mood : calm.
 lovemeter : c'est pas vraiment ce qui m'intéresse, là.
 rôle : soldier.
 weapon : une batte en métal, simple et efficace.
 happy hour :




i'll tell you my sins so you can sharpen your knives.


it's us against the world, little hermano.

mon seoleil
mei

MessageSujet: Re: Encore aujourd'hui, tu résonnes dans ma tête <Rafael>   09.02.16 17:51

Tu résonnes dans ma tête.

Quel con. J'ai rarement vu quelqu'un d'aussi con. Je ne sais pas quoi lui dire sur le coup. Il était bien vivant, il parlait, il avait l'air un minimum heureux —très blasé, certes mais heureux. Se succèdent alors quelques secondes, le temps que je puisse réfléchir à la situation actuelle. J'avais deux solutions: être honnête et risquer de me faire prendre pour le prototype de l'enfoiré —je n'en étais pas loin dans un sens mais seulement dans ce cas-ci— ou lui mentir. J'avais un certain amour propre, le besoin de bien faire les choses et de respecter les autres, mais là je ne pouvais pas me le permettre. Je n'étais pas un lâche et Sahya me reprocherait sûrement mon comportement actuel mais que pouvais-je bien faire? Je n'appréciais pas qu'on me déteste surtout pour quelque chose que j'ai fait inconsciemment. L'instinct jouait beaucoup chez moi, ça devait remonter à la transformation——que dis-je la zombification bien gore de ma tendre maman.
C'est fou comme les secondes passent vite, le temps que je finisse ma reflexion, le petit inconnu que j'ai failli tuer —oui, je vais l'appeler comme ça à partir de maintenant— me réveille en insistant davantage.

« En fait, j'ai vu la scène. »

Je ne suis pas le meilleur des menteurs je dois l'avouer. Dans le doute, j'utilise toujours des excuses ou des mensonges plutôt crédibles mais je ne pense jamais à ce qui va suivre. Sur le coup, j'avais répondu avec confiance, pensant qu'il goberait mes mots facilement. J'avais même offert une sorte d'expression un peu triste qui ferait penser que ce que je dis est bien vrai, que je ressentais sa peine et sa douleur—le genre de conneries qu'on nous rabâche quand on perd un proche, vous savez?
Je passe ma main dans mes cheveux avant de soupirer comme si je ne voulais pas me rappeler ce jour-là. C'est le cas, au moins là je ne mentais pas. Je modifiais délibérément mes souvenirs, je faisais en sorte d'être cru...je n'aimais pas particulièrement ce jeu mais je n'avais pas le choix.

« Je suis désolé de ne pas m'être manifesté plus tôt, hein. Je pensais que tu étais mort—j'en étais sûr même. »

Avais-je ajouté sur un ton très solennel avant de poser ma main sur mon épaule en le regardant droit dans les yeux.
© 2981 12289 0

_________________
look inside these walls and you see I'm havin' withdrawals of a prisoner on his way, trapped inside your desire to fire bullets that stray. I should ask a choir "What do you require to sing a song that acquire me to have faith?" ▵ ©️endlesslove.
Step on my neck and get blood on your Nike checks.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
HUNTER

 here since : 24/01/2016
 avatar : L.Joe
 bitchtalk : 59
 points rp : 12
 mood : Blasé
 lovemeter : Mon seul amour est les fruits.
 rôle : Hunter
 weapon : une matraque... rose mais dévastatrice
 happy hour :

With Rafaelwith Jojo ✗ soon


MessageSujet: Re: Encore aujourd'hui, tu résonnes dans ma tête <Rafael>   13.02.16 16:42

Tu résonnes dans ma tête.

Il ne comprenait pas la situation. Tout était trop bizarre pour qu’il puisse saisir quelque chose. « T’as vu la scène ? » C’était la première fois qu’il était si proche de la vérité. Il sentait ses membres trembler d’excitation. Depuis le temps qu’il voulait savoir ce qu’il s’était passé ! « On s’en fout que tu n’es pas vu voir si j’étais vraiment raide ! Je suis en vie maintenant donc… c’est un détail ! Je veux savoir si j’étais avec quelqu’un ou si t’as vu qui m’a fait ça… Je veux tout savoir ! Tu me connaissais d’avant ? Ou t’as juste vu cette scène ? » Il voulait tout savoir, comprendre ce qui se cachait derrière ce brouillard qui était sa mémoire. Les seules informations qu’il avait sur la personne qu’il était avant étaient ce que lui avait dit Win. Et encore, le jeune homme et sa sœur ne le connaissait à l’époque que depuis quelques jours alors cela restait mince comme informations.

Il ne voulait pas rater cette chance de tout découvrir. S’il y avait un indice dans ce que ce gars avait vu… sur sa vie d’avant, s’il avait encore de la famille en vie… Il ne voulait pas passer à côté. Qu’il l’ait cru mort n’était pas étonnant. Ho Joo avait cru la même chose et était même en train de lui faire les poches avant de réaliser qu’il était en vie. Il s’approcha de cet inconnu, au point de n’être qu’à quelques centimètres de lui. Il n’allait pas le laisser filer ! Pas si prêt de son but. Il n’était pas très impression du « haut » de ses 171cm… et avec sa stature fine, il ne faisait de peur à personne… Personne qui ne l’ait vu sur le terrain, à l’extérieur des murs. Il ne fallait pas le sous-estimer. Rôdeur ou vivant, il savait très bien se défendre, même sans sa matraque. Il ne voulait pas lui faire peur, juste ne pas lui laisser l’idée qu’il pouvait partir comme ça, sans rien dire de plus. Jusqu’ici, il n’avait jamais imaginé la possibilité qu’il pouvait y avoir un témoin de la scène. Il se recula un peu, juste un pas. « Je veux juste savoir la réalité. J’ai plus aucun souvenir. » Son amnésie totale de tout son passé avant son réveil le torturait souvent. Plus encore que la douleur physique que les séquelles du coup entraînaient… Il avait de la peine à s’investir pleinement dans sa vie actuelle et dans des relations sociales à cause de ça… car il avait l’impression qu’en deux secondes, il pouvait à nouveau tout oublier et donc tout perdre. « Si tu sais quelque chose alors parle ! » Il se rendit compte que cela sonnait un tout petit peu trop agressif, il devait prendre son mal en patience s’il espérait que l’autre coopère… « S-il-te-plaît ? »


© 2981 12289 0

_________________
Oh, what a day, what a lovely day
Aujourd'hui encore, nous sommes vivants. Mais je ne laisserai pas notre survie au hasard. Nous sommes préparés à vivre. Nous sommes préparés à survivre. ©️pathos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


{Contenu sponsorisé}


MessageSujet: Re: Encore aujourd'hui, tu résonnes dans ma tête <Rafael>   

Revenir en haut Aller en bas
 

Encore aujourd'hui, tu résonnes dans ma tête <Rafael>

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
hunt(me)down :: ryanggang :: hyesan (camp) :: public space-